Les ouvertures et la déperdition thermique

Les ouvertures représentent jusqu’à 15% des déperditions thermiques d’un logement. Il est indispensable de soigner leur isolation pour réduire la facture énergétique et améliorer le confort du logement, en été comme en hiver.
Le vitrage d’une fenêtre doit être adapté en fonction du matériau de la menuiserie.

Pourquoi isoler ses murs ?

25% des déperditions d’énergie s’effectuent par les murs.
Les maisons anciennes ne bénéficient en général d’aucune isolation murale, les déperditions varient selon les techniques de constructions et les régions, elles sont souvent très importantes.

Il existe 2 possibilités pour isoler vos murs :

  • Par l’extérieur, en installant : un isolant thermique doublé, par exemple d’un bardage bois (clin) ou tout simplement d’un enduit gratté. Ces solutions permettent de revaloriser dans le même temps l’aspect esthétique de l’extérieur de votre habitat.
  • Par l’intérieur, le procédé d’isolation doit être adapté à la nature de la paroi : double cloison ou contre-cloison selon les cas.

Isolation des combles

Dans les anciennes habitations, il existe encore des toitures non-isolées, ce qui entraîne une déperdition d’énergie très importante.

Les combles sont à l’origine de 30% des déperditions de chaleur du logement.
Plusieurs types d’isolants performants vous sont proposés et la mise en oeuvre de ceux-ci doit être très soignée afin d’éviter tout passage d’air et les risques de ponts thermiques.

Les commentaires sont clos.